mercredi, février 14, 2007

A propos de la conférence négationniste du 15 février

rétroactes:
http://allochtone.blogspot.com/2007/02/saint-josse-une-confrence-ngationniste.html
http://fr.groups.yahoo.com/group/suffrage-universel/message/3427

Avant-propos shaïtanesque


Il n'y a pas vraiment de doute, l'Association de la Pensée d'Atatürk en Belgique (APAB-BADD) doit être considérée comme incitant à la haine vis-à-vis des Arméniens et poursuivie en tant que telle sur base de la législation existante contre le racisme, il faut cesser d'attendre une hypothétique extension de la législation réprimant le négationnisme pour faire intervenir la justice: tant que le PS, le CDH et une partie du MR (à Schaerbeek notamment) feront les putes pour draguer leur clientèle électorale turque en région bruxelloise, il n'y a aucun espoir que cette extension ait lieu, et il faut cesser les tergiversations.

Rappelons ceci: l'APAB-BADD est une asbl liée au Parti du Travail en Turquie, un parti nationaliste-maoïste très hostile tant aux Etats-Unis qu'à l'Union Européenne et, en général, à tout ce qui n'est ni la Turquie ni les Turcs, héraut du combat contre la reconnaissance du génocide arménien.

En 2003, l'APAB a organisé, avec les Loups Gris, une manifestation non autorisée devant le monument au génocide arménien à Ixelles, au cours de laquelle ils ont maculé le monument de peinture. Il y a eu une intervention de la police et même des suites judiciaires pour un des organisateurs. Ali Ihsan INCE, trésorier de l'asbl, est un des plus radicaux sur ce plan. Il s'agit du même Ali Ihsan INCE qui est par ailleurs conseiller communal PS à Evere. Par ailleurs, Laurette Onkelinx, à l'époque candidate PS au mayorat de Schaerbeek, est venue elle-même faire campagne dans les locaux de cette association le 17 juin 2006.

Mais parmi les autres associations coorganisatrices du happening négationniste de demain il y a également:
  1. EYAD/ la Maison de Turquie, une association qui, tout comme l'APAB, bénéficie de subsides régionaux directs et indirects et a des partenariats avec la commune de Saint-Josse, et dont le président Metin EDEER est un élu local du parti des Loups Gris, le MHP, à Emirdag
  2. la Fondation religieuse islamique turque de Belgique (FRITB-BTIDV, mieux connue sous sa dénomination turque Belçika Türk Islam Diyanet Vakfi, ou "Diyanet") dont le président est un diplomate turc, l'attaché social de l'ambassade de Turquie Omer Faruk TURAN; c'est dans les locaux mêmes de la Diyanet, à Saint-Josse (majorité PS-CDH-SP.A) que la conférence négationniste aura lieu
  3. l'asbl Yeni Beltürk, qui édite le magazine et site nationaliste et négationniste Beltürk
  4. la Fédération belge du sport turc (BTSF), et l' (Association de la Pensée d'Atatürk à Mons (APAM-MADD)
Etant donné que le thème de cette conférence est explicitement mentionné sur les affiches et les tracts comme étant un "Regard sur le prétendu génocide arménien", que le pseudo-historien turc invité, Yusuf Halaçoglu, est déjà poursuivi par la justice helvétique suite à une conférence similaire, sur base de l'article 261bis du code pénal suisse relatif à la discrimination raciale, ce n'est pas par priorité aux autorités subsidiantes qu'il convient de demander de réagir fermement, mais bien
  1. au bourgmestre PS de Saint-Josse, Jean DEMANNEZ, qui doit faire respecter l'ordre public dans sa commune et donc interdire purement et simplement ce meeting comme il l'aurait certainement fait si Robert Faurisson était venu donner une conférence dans sa commune sur "le mythe des chambres à gaz"
  2. à la justice et à la police belges: l'arrivée de Yusuf Halaçoglu est une excellente occasion pour que les organisations arméniennes et le MRAX (et, pourquoi pas, le Centre pour l'égalité des hances et la lutte contre le racisme) prennent l'initiative (aujourd'hui ou demain) de déposer plainte en bonne et due forme, soit dans un commissariat de police soit directement auprès du Parquet de Bruxelles, sur base de la législation actuelle réprimant la propagation du racisme et du négationnisme, tant contre cet individu que contre les personnes morales co-organisatrices: après, ce sera à la justice de trancher, mais il y a urgence à agir
Pierre-Yves LAMBERT, 14/02/2007

Post Scriptum

Il me semblait bien que j'avais oublié une mesure à prendre: demander au ministre des Affaires étrangères et au ministre de l'Intérieur l'expulsion immédiate du territoire belge du "diplomate" turc Omer Faruk TURAN, attaché social de l'ambassade de Turquie et président de l'aisbl Fondation religieuse islamique turque de Belgique, pour incitation au racisme et organisation de trouble à l'ordre public


---------- Forwarded message ----------
From: Bouhlal Radouane - < radouane.bouhlal@skynet.be>
Date: 14 févr. 2007 03:57
Subject: Le MRAX s'en remet au Ministre Cerexhe et à l'Echevine Essaidi contre une Conférence Négationniste à l'encontre du Génocide des Arméniens




Mesdames, Messieurs,
Cher-e-s ami-e-s,

Je vous prie de bien vouloir prendre connaissance du Communiqué de presse du MRAX de ce jour, concernant un évènement extrêmement préoccupant : une conférence négationniste à l'encontre du Génocide des Arméniens est prévue ce jeudi 15 février… e.a. via une association financée par les pouvoirs publics !

Je vous en souhaite bonne réception et reste à votre service pour de plus amples informations…

Bien à vous,

Radouane BOUHLAL
Président du MRAX
Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie
0475/75.14.89
radouane.bouhlal@skynet.be

----------------------------------------------------------------------------------

LE MRAX S'EN REMET AU MINISTRE CEREXHE ET À L'ECHEVINE ESSAIDI
CONTRE UNE CONFÉRENCE NÉGATIONNISTE À L'ENCONTRE DU GÉNOCIDE DES ARMÉNIENS

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 14 FEVRIER 2007

Le Mouvement contre le Racisme, l'Antisémitisme et la Xénophobie (MRAX), principale et plus ancienne organisation antiraciste de notre pays, est interpellé - et même choqué - de découvrir, essentiellement sur les vitrines de commerces turcs à Schaerbeek et Saint-Josse, une affiche annonçant une conférence le 15 février prochain.

Cette conférence a pour thème « Sözde Ermeni Soykirimi'na Bakis » (Regard sur le prétendu génocide arménien) et a pour invité unique le Professeur Yusuf HALACOGLU, Président de la « Türk Tarih Kurumu » (Société turque d'Histoire), connu pour des faits avérés de négationnisme à l'encontre du génocide des Arméniens.
Déjà, « suite à une conférence similaire organisée le 02/05/2004 en Suisse, le procureur suisse Andrej Gnehm n'avait pas hésité à entamer immédiatement une instruction judiciaire à l'encontre de l'historien sur base de l'article 261bis du code pénal suisse relatif à la discrimination raciale. Depuis, Yusuf Halaçoglu n'ose plus mettre les pieds sur le territoire helvétique par crainte d'arrestation » rapporte le journaliste indépendant Mehmet KOKSAL (cf. sa dépêche du 9 février dernier sur http://allochtone.blogspot.com).

Or cette conférence est organisée par « Türk Platformu » (Plateforme turque), coordonnée notamment par l'Association de la Pensée d'Atatürk en Belgique (APAB-BADD).

Ce qui doit absolument nous interpeller, étant donné que l'APAB-BADD est financée par les pouvoirs publics, via des postes d'ACS de l'Office régional bruxellois de l'emploi (ORBEM), et via des subsides de la Commune de Schaerbeek… avouons qu'il est extrêmement contestable que l'APAB-BADD puisse ainsi ordonner et diffuser la propagande négationniste avec l'argent du contribuable.

L''ORBEM est sous la tutelle de Monsieur Benoît CEREXHE, Ministre bruxellois de l'Emploi, et la Cohésion sociale à Schaerbeek relève des attributions de Madame Tamimount ESSAIDI, 1ère Echevine, en charge de la Cohésion sociale.
Ce faisant, le MRAX leur a adressé un courrier ce 13 février dernier pour leur demander de bien vouloir prendre les dispositions utiles en la matière.

Le MRAX attend des réponses fortes de la part de ces deux responsables politiques connus pour leur attachement à la lutte contre le racisme et le négationnisme.


Contacts :


Radouane BOUHLAL,
Président
radouane.bouhlal@skynet.be
+32 (0) 475/75.14.89.


Didier de LAVELEYE,
Directeur
didier.delaveleye@mrax.be
+32 (0) 2/209.62.59.

7 commentaires:

melodius a dit…

Est-ce que tu trouverais une bonne idée de punir le négationnisme communiste ?

En d'autres termes, la place de Kris Merckx est-elle en prison ?

PYL a dit…

Celui qui nie l'existence d'un crime contre l'humanité ou d'un génocide est un négationniste. Le communisme en tant que tel n'est pas un crime contre l'humanité.
Mais je sais que le PTB nie les crimes contre l'humanité commis par Staline, Mao ou Pol Pot par exemple. Si le CDF dépose plainte contre Kris Merckx pour négationnisme parce qu'il a publiquement nié l'existence d'un crime contre l'humanité, ou de plusieurs, ça permettra peut-être de lancer ce débat.
Mais je ne te cache pas que la question m'intéresse fort peu, car le PTB est de toute façon une secte marginale, et ces questions n'ont rien à voir avec les problématiques ethniques. Chacun ses sujets d'intérêt...

alain@vdk a dit…

Ce qui m'étonne le plus dans ces affaires, c'est qu'une grande partie des élus Turcs semble issue de partis à tendance extremiste. Leur façon d'agir, de présenter certains débats et de promouvoir leur idéologie semble bien organisée et structurée, un peu à la manière d'un certain parti du nord du pays. Par qui est représentée la tendance démocratique turque en Belgique ? Si j'en juge par les révélations faites dans vos articles, des liens existent entre le gouvernement Turc et les associations de terrain ici en Belgique. Inadmissible !
On fait beaucoup en Belgique pour tenter de dresser un "cordon sanitaire" autour des partis extremistes, il faut, à mon sens, aller plus loin et examiner d'un peu plus près les "composantes" mêmes de tous les partis politiques.

melodius a dit…

Le communisme en tant que tel n'est pas un crime contre l'humanité ? Tu me permettras de ne pas être d'accord. Le communisme n'est pas qu'une vague idée, c'est une idéologie qui prône notammentl'élimination de certaines classes sociales et c'est également un bilan qui dépasse en horreur tout ce que l'humanité a connu.

Mais soit.

La question centrale ici est qu'à force d'interdire l'expression de telle ou telle opinion, on se retrouve avec une idéologie et une histoire officielle sur les bras, chose qui personellement me fait horreur. Je doute par ailleurs qu'on convaincra ceux qu'il s'agit de convaincre, ces Turcs qui croient en toute bonne foi aux mensonges de leur gouvernement, par l'acte intrinsèquement violent qu'est l'introduction de la censure au sujet du génocide arménien. La vérité a besoin de l'air du dialogue, pas de l'éteignoir de l'idéologie officielle.

PYL a dit…

Pour ce qui est du communisme et de l'Union Soviétique, je dirais, pour paraphraser un chnateur pas précisméent de gauche, "Si les Cocos n'étaient pas là, vous seriez tous en Germanie, à parler de je ne sais quoi, à saluer je ne sais qui".
Pour ce qui est des Turcs de Belgique et du génocide arménien, c'est comme pour le "conseil des théologiens de Belgique" par rapport à l'étourdissement des bêtes avant égorgement (cf. De Morgen de ce jeudi), ils sont plus catholiques que le pape, il faut donc leur taper sur la tête jusqu'à ce que ce qu'il y a à l'intérieur soit prêt à envisager qu'ils ont tort et que des extrémistes leur ont lavé le cerveau avec de la lessive Dashtatürk.
Et si ça ne marche pas, c'est "de genocide erkennen of opkrassen", pour paraphraser un slogan bien connu, il faut qu'ils comprennent qu'ils ne sont pas les bienvenus ici s'ils entendent conserver ce genre de "tradition négationniste".

melodius a dit…

Eh bien je suis en total désaccord avec toi sur les deux points.

Le fait que l'URSS ait participé à la victoire sur l'Allemagne nazie n'excuse en rien les atrocités communistes, de la même manière que la guerre contre l'URSS n'excuse en rien le régime nazi.

On n'a par ailleurs jamais personne en lui tapant sur la tête ou en le menaçant, pas plus qu'on ne démocratise un pays en l'envahissant et en l'occupant. Quant à expulser des gens pour cause de non reconnaissance de la vérité officielle, j'ose espérer que tu plaisantes...

Le meilleur moyen de convaincre les Turcs de Belgique de la réalité du génocide arménien, si tant est que ce soit le problème essentiel auquel est confronté la démocratie belge, c'est la vérité et le dialogue. Il y a peu, aucun Turc ne mettait en doute la version officielle. Aujourd'hui, il y en a de plus en plus, ici en Belgique (songeons à Mehmet Koksal ou à Erdem Resne par exemple) mais également en Turquie (Orhan Pamuk, pour ne citer que le plus connu). La liberté d'expression et le débat fonctionnent. Pourquoi les torpiller au moment précis où ils montrent leur efficacité ? Je serais curieux de savoir ce qu'en pensent Mehmet et Erdem tiens.

AW a dit…

L actualité recente semble indiquer que le PTB est en train de changer. Si vous faites sur Google: PTB Staline ou Corée du Nord,
vous tomberez sur des pages à la gloire de Staline... qui n existent plus.
En allant sur le cache, vous verrez à quoi ca ressemblait.
On est en presence actuellement d'une bonne ...épuration si j'ose dire.
Soyons sérieux: ces changements au PTB sont très positifs pour la gauche en Belgique.